samedi 29 octobre 2011

Le poubellarium funèbre !

Ça y est !
J'ai fini d'enterrer le corps du facteur qui avait manqué de respect à ma femme. Celui-là, il a pas sonné deux fois !
J'ai fait ça au pied du forsythia, je trouve que ça aura de la gueule, au printemps...

Mais, me direz-vous, comment ensuite donner une touche gaie et vivante à cet endroit après avoir remis la terre ?
En voilà une bonne question !

C'est là que toute la magie du poubellarium opère, petit jardin d'eau tenant dans un mouchoir de poche, jetant une touche graphique sauvage là où on le pose.

J'ai donc voulu illustrer ce petit atelier « décoration-de-tombe-de-facteur » par une création toute personnelle et néanmoins pétillante de créativité.

Voici donc la photo de mon œuvre, que j'ai intitulée « impression facteur couché » en un discret hommage au maître incontesté des tableaux de paysages aquatiques, Claude Monnet.



Dans cette poubelle de 80 litres , j'ai placé les ingrédients suivants :
  • de l'eau (dans les... ben... 80 litres!)
  • des lentilles d'eau (une poignée et demie)
  • de l'Azolla (petite plante flottante)
  • quelques rosettes de Pistia stratiotes (pour le goût)
  • quelques touffes d'iris d'eau, de massette et autres plantes de mare


Trop tard dans la saison pour y mettre des poissons (le facteur ne passe jamais très tôt), il n'est pour l'instant peuplé que de petites bestioles issues de ma dernière commande chez Abricia Nature (aselles, daphnies variées, ostracodes, planorbes et phytoplancton) histoire d'y mettre de la vie. Je ne voulais pas que ça fasse trop mortuaire, vous comprenez ! Soyons gai...

Mais l'année prochaine, tout ça aura prospéré, l'eau sera probablement plus pure et saine que dans un aquarium filtré (cf. l'article polémique du mois !) et je pense que ce petit trou d'eau sera un vrai paradis pour un couple ou un trio de killies, petits poissons africains adorables et pas difficiles pour deux sous !

Vivement le printemps prochain !

7 commentaires:

Dani a dit…

Eh ben, me revoilà car chez vous les idées fusent aujourd'hui, c'est pas le printemps pourtant!

Vous me donnez des idées avec vos créations, mais est-ce que les pistias et les lentilles d'eau ne vont pas dépérir durant l'hiver ?

J'en ferai bien autant, va falloir que je me penche sérieusement sur la question à savoir, comment continuer à faire vivre mon bassin à l’extérieur durant l'hiver, maintenant que j'ai réglé mon histoire de filtre...Au fait, je le vends si ça intéresse quelqu'un, expédition garantie, prix raisonnable ?! lol

Dani a dit…

Et en regardant vos photos, je me dis qu'il y a de la triche, en effet vos pistias sont superbement vertes tandis que les miennes sont jaunes et pourtant je suis dans le sud. C'est pas cool ça du tout!

Administrateur a dit…

Oui, les pistias vont mourir cet hiver aux premières gelées, je devrai les rentrer pour les conserver en vue de l'an prochain.
Les lentilles, elles, seront moins belles et moins nombreuses , mais survivront sans problème et repartiront aux premiers beaux jours.
L'Azolla gèlera et mourra, mais des bourgeons immergés peuvent assurer sa survie.
Enfin, le reste est originaire de nos latitudes et tiendra très bien cet hiver !
Quant au facteur, il devrait rester... imperturbable...

Dani a dit…

Ok, merci pour ces explications...et pour votre humour!

A bientôt.

Christian44 a dit…

Bonne idée, le forsythia, le jaune lui rappellera le logo de la poste !

Merci pour les articles, intéressants et bien amusants. Je vais essayer aussi de décorer une poubelle dans mon jardin, près de ma terrasse. J'aime bien l'idée.

Continuez !

Sapho a dit…

Voilà encore un article aussi intéressant qu'amusant!
J'ai toutefois deux questions, j'habite le nord et l'hiver ne risque t'il pas d'extermines les bestioles qui pourraient vivre dans ce futur petit échantillon de paradis d'été de nos chers poipois et ensuite ne faut-il pas mettre un fond de tourbe ou de terre ?

Administrateur a dit…

Bonsoir Sapho, que voilà une bonne question !

Les bestioles ne risquent rien.

Aselles et ostracodes adoreront l'hiver, les daphnies se raréfieront mais ne disparaîtront jamais totalement, et se remultiplieront au printemps.
Quant aux planorbes, ils passent la plupart des hivers en région parisienne, même avec du gel. Mais dans le Nord, je n'en sais rien.

Pour la terre, je mets parfois une poignée de terre de jardin (pas de terreau qui fermente souvent), mais pas toujours.

La vase qui se forme est tout-à-fait suffisante pour nourrir les plantes.
je dirais même que, les plantes étant là pour nettoyer l'eau, je ne compte pas leur en rajouter pour qu'elles aient à manger. Elles pousseront en fonction de la nourriture disponible, sinon, tant pis pour elles !!!