Mon aquarium de méditation...

Vous êtes nombreux à vous poser la question : à part rien foutre de la journée depuis que c'est Hugo et Maeva qui se tapent tout le boulot, sur quoi travaille donc Papy Mattier ? 🤔

Je pourrais très bien vous répondre que ça vous regarde pas, d'abord, parce que c'est ma vie sexuelle et que je fais ce que je veux de mon corps.

Mais j'ai pitié de vous, jeunes padawans, et j'ai décidé de vous dire quand même.

J'ai définitivement basculé du côté obscur de la force et j'ai désormais plein d'aquariums sans poissons. Et donc bourrés de vie, de bestioles passionnantes ! 😍

Vous comprendrez aisément que, quand la dernière image qu'on a le soir avant de se coucher est le visage de Mauricette, on peut avoir besoin d'images apaisantes ensuite pour trouver le sommeil 😨

C'est là que le spectacle hypnotique de mes aquariums de méditation m'est d'un grand secours.
Sans poissons pour le décimer, le petit monde aquatique reprend vie. Son échelle et son rythme sont différents. Pas moins intéressants, juste différents.

Ces petits êtres semblent totalement minuscules dans le paysage aquatique, la notion de captivité disparaît car tout est immense pour un petit ver ! Chaque centimètre carré, et même chaque grain de sable devient un terrain de jeu.

Je peux passer de longs moments à méditer devant un ballet de Blackworms qui dansent, survolé par des nuées de daphnies ou d'ostracodes, tous membres d'une mystérieuse mais solide association. Car il est rare de ne pas les voir ensemble...

Parfois, une aselle passe à travers cette petite foule, comme un éléphant dans un jeu de quilles, perturbant temporairement cette chorégraphie apaisante. Puis, une fois cette mini-brute passée, le temps est à nouveau suspendu et le ballet reprend. Derrière, une planorbe rose grimpe laborieusement sur une plante en traînant le fardeau de sa coquille.

Et putain, c'est beau.

Pour nourrir les bestioles aquatiques, pas besoin de connaissances poussées. Ce sont pour la plupart des détritivores, et elles se satisfont de n'importe quel déchet, tissu mort, de préférence un peu décomposé parce que la bestiole, généralement, aime ce qui est mou et gluant ! Ça a rarement des dents, une bestiole... 😋

Mais, pour provoquer des rassemblements et donc rendre le spectacle éblouissant, il faut trouver de quoi attirer et regrouper les bestioles. Il faut trouver le truc commun à toutes les espèces, capable de provoquer un attroupement comparable à ce qu'on observe le soir près d'un point d'eau dans la savane.

Donc voilà à quoi je travaille. Je teste, j'expérimente, j'observe, j'analyse, je formule...
Bref, comme dit Hugo, j'en glande pas une, assis devant mes aquariums à bestioles avec ma loupe.

Mais les choses avancent.

Une de mes recettes, testée hier, vient de s'inscrire en haut de ma liste, et je ne peux m'empêcher de vous faire profiter du résultat. Attention : c'est pas immédiat, faut le temps que les bestioles rappliquent, c'est pas des guépards, hein 😂

J'ai donc fait une vidéo, d'abord pour montrer que je sais en faire avec mon téléphone, et pis pasque c'est mon blog et que je fais ce que je veux dessus.


Les spaghettis marron que vous voyez, c'est des Blackworms. J'en avais introduit une dizaine l'été dernier et ils se sont reproduits gentiment. Ce que vous voyez dépasser du sable n'est pas leur tête mais leur anus. Comme certaines personnes que je ne nommerais pas pour préserver mon couple, ils respirent par là et cherchent donc l'oxygène en se balançant ainsi.

Les escargots sombres et pointus sont les fameux mélanoïdes, inféodés au sable sans lequel ils ne peuvent pas se reproduire. On dit qu'ils sortent la nuit, mais les miens ne semblent pas avoir de montre.

Enfin, vous voyez de temps en temps passer un ostracode nageur, à la façon d'un flocon de neige. Les ostracodes marcheurs, eux, sont les petits "grains de riz" que vous voyez sur la coquille des escargots et qui en réalité couvrent toute la surface du sable et surtout de l'aliment de ma composition si vous regardez bien.

Je pense que là, on s'approche de la recette idéale, ou pas loin en tout cas.
Lorsque l'aliment sera prêt, il pourrait également servir de super-attracteur pour ceux qui veulent récolter les bestioles en les attirant intensément 👍

Alors, c'est pas chouette, un aquarium à bestioles ? Et puis là, pas besoin de cuves géantes, de filtres méga puissants et virils et puissants, ni de la mallette du petit chimiste, ni de pompes bruyantes...

Rien que le silence, de l'eau, de la lumière, et la nature.

Moi j'aime bien.


Bon, je bosse aussi sur d'autres trucs pour Aquazolla, on est en pleine création secrète depuis des mois et on va sortir des trucs tout nouveaux tout bientôt 🎆🎉🍾

Mais chuuuut, Hugo m'a dit que si jamais j'en parle il me colle à l'Ehpad.


Commentaires

Unknown a dit…
Merci pour tous ces articles, c'est passionnant et drôle à chaque fois, j'ai bcp appris sur l'aquarium naturel grâce à vous.
Kyra a dit…
J'élève des Blackworms, des daphnies et des planorbes dans un même bac et je trouve que c'est effectivement hypnotisant.
Les vers dansent, les escargots jouent les équilibristes empilés les uns sur les autres, et les petites puces d'eau remuent frénétiquement.

Par-dessus le marché, mes Bettas apprécient ce qui est produit dans ce bac.

Posts les plus consultés de ce blog

Pas d'aquarium sans ostracode !

Crevettes Red cherry en poubellarium d'hiver !

Anémone d'eau douce en aquarium naturel