dimanche 3 février 2013

Crevettes bleues en aquariophilie naturelle

Allez, puisqu'on est parti pour parler de mes crevettes, rentrons nous réchauffer un peu et allons voir mes petites protégées restées à l'intérieur, dans ma fish-room du sous-sol.
Juste à côté des réserves de pinard et de saucisson, là où la température fraîche toute l'année convient autant à mes saucisses sèches qu'à l'aquariophilie naturelle.

Je suis l'heureux propriétaire d'une souche de crevettes bleues, de l'espèce Neocaridina heteropoda, et de la variété Blue Velvet. La variété sauvage est presque sans couleur, gris-vert, et la sélection la plus connue est la Red Cherry, de couleur rouge... cerise. Mais les miennes ont été, dans leur jeunesse, victimes d'une contamination radioactive comme Spiderman quand il était petit et en sont ressorties avec une couleur assez rare dans la nature : elles sont toutes bleues, d'un bleu que peu d'animaux arborent, ni clair ni foncé, un bleu... comment dire ? Un bleu Schtroumpf ! Voilà, ce sont des crevettes-Schtroumpf !


Je les maintiens dans des conditions proches de la nature : ni chauffage, ni filtre, ni bulleur, rien. Du sable au fond, même pas du sable spécial, ce sont quelques poignées récupérées dans le bac à sable de mon fils, donc probablement un peu calcaire.
De l'eau, bien sûr (c'est un peu le principe, hein !), et pis c'est tout.
Sur cette base simple, j'ajoute ensuite un peu de vie. Des ostracodes, évidemment, mais aussi des lombrics aquatiques et des aselles, plus une poignée de planorbes. Ça, c'est les troupes de nettoyage. Seule la population des planorbes est régulée par la capture régulière des plus gros individus.
Sur cette photo, on voit bien les vers aquatiques (blackworms) gigoter le long de la vitre.

Enfin, des mélanoïdes dont le boulot (sont pas nourris gratuitement) sera de remuer le sable et éviter ainsi les éventuelles poches de fermentation. Comme dans un point d'eau naturel, le mouvement de l'eau est apporté par le déplacement des bestioles et pas par un filtre bio-actif à sur-motorisation bilatérale par différentiel radio-pulsé. Une aselle qui pète, une baston d'ostracodes, et hop !... voilà l'eau qui bouge !
Vous comprenez sans doute pourquoi mon vendeur de l'animalerie s'est suicidé récemment... Paix à son tiroir-caisse !

Voilà pour les bestioles. Maintenant : un peu de plantes. Quelques brins de Ceratophyllum demersum, un peu de Pistias en surface, mais pas de lentilles d'eau, car je tiens à pouvoir faire pénétrer facilement la lumière en retirant simplement une poignée de Pistias quand il y en a trop.

Deux ou trois petits pots en terre cuite pour loger les timides et les bactéries, et le tour est joué.

Seule concession à la technologie : la lumière. Soigneusement choisie parmi les tubes néon premier-prix-pas-cher (5 euros rampe comprise), j'enveloppe juste le tout dans du film plastique transparent pour protéger de l'eau.

Et voili-voiçà !

C'est dans ce petit coin de paradis que j'ai introduit une joyeuse bande de Neocaridina heteropoda sp. blue (ou Blue Velvet, ou encore Blue Jelly, qui sont généralement les mêmes), genre 5 ou 6 individus, je sais plus exactement.


Je change environ 1/3 de l'eau tous les deux mois, pas davantage, l'ensemble tournant correctement en circuit quasi-fermé, à 17°C environ cet hiver.
J'ajoute de temps en temps de la spiruline, du phytoplancton, et toutes les nourritures naturelles habituelles (légumes divers).

Aujourd'hui, elles sont une quarantaine et j'ai compté hier 7 femelles adultes grainées et 3 en ovulation, bientôt grainées.


Je pense donc que, face à cette surpopulation, je vais donner des vacances d'été à quelques dizaines de ces crevettes, qui bénéficieront d'un poubellarium rien que pour elles.



Un poubellarium pour crevettes-Schtroumpf ! Gargamel va s'en noyer de rage !

10 commentaires:

Nath a dit…

Sont bellessss, tes schtroumpfettes.

Pour ta surpopulation, il y a plusieurs pistes :) l'échange, la vente et ... m'en garder quelques unes :)

Clarky a dit…

Très impressionnant. Quel est le volume de l'aquarium dans lequel les bestioles sont maintenues ?

Administrateur a dit…

Salut Clarky !!!
C'est dans un 54 litres réglementaire. Mais c'est vrai qu'il va falloir veiller à la surpopulation, surtout que c'est aussi bourré d'aselles qui ne sont rien d'autre que des cousines lointaines...

Nath : je t'en ai réservé, j'ai mis une croix au marqueur sur leur dos pour les reconnaître.

Nath a dit…

Pauvres bêtes, marqués comme ça... Va falloir voir avec la SPA tout ça....

Anonyme a dit…

Wow, moi je peux pas avoir d'aquarium d'extérieur (ça coûte vraiment trop chère ! Les jardins biensûr ! Pour la blague, j'habite à Parsi) moi, mes crevttes (blue pearl) sont à 24° depuis bientôt 5 mois, et toujours pas de grainées... Comme quoi, le site du St graal de pacotille que je connais bien raconte vraiment des conneries ! Vraiment excellent ce blog !
Juste 2 questions :
• ai-je le droit de citer tes articles sur un autre site réservé à l'aquario sur lequel je participe beaucoup ?
• tu peux me réserver des crvettes pour l'été procain ?
Raph01

lionel proupin a dit…

Bonjour , si vous en avez toujours trop je serrai fortement intéressé ! :)

Tony a dit…

Bonjour! Je voudrais savoir où est-ce que vous avez acheté votre lampe. Merci , à bientôt !

Administrateur a dit…

Bonjour Tony !
Pour la lampe, je crois que c'était le premier prix de chez Casto, rampe comprise.

Tony a dit…

Merci beaucoup!^^
Pourrais-je vous demandé parfois quelque conseil concernant les crevettes?(je pense que oui ;) )

Tony a dit…

Excusez-moi encore une fois ,une lampe de bureau suffirait?