dimanche 20 janvier 2013

L'horrible monstre du Poubellarium !


En poubellarium comme en bassin, tout le monde vous parlera, avec des tremblements dans la voix, du « monstre », cette affreuse bête qui décime les poissons et dévore les enfants innocents et sans défense. Brrr !

En vidant mes poubellariums cet automne, j'ai récupéré deux exemplaires de ce véritable fléau divin, venu sur terre pour manifester la colère du Grand Poubellarium Cosmique, notre Divin créateur.

J'ai nommé : deux magnifiques larves de libellules !

La première, que voici, est une larve de Zygoptère, groupe des libellules fines et jolies, ces petites allumettes colorées qu'on voit près des points d'eau, et parmi lesquelles on connaît notamment les « demoiselles » et les « agrions ».

Les adultes pondent dans des tissus végétaux morts flottant en surface le plus souvent, et les larves se développent tranquillement, se nourrissant de tout ce qui bouge y compris de leurs frères et sœurs, puisque ce sont des prédateurs aquatiques pendant toute leur vie larvaire.
Les trois petites « plumes » à l'extrêmité de son abdomen lui servent entre autres à respirer. Et on voit à côté d'elle sa mue abandonnée la nuit précédente, Madame ayant grandi chez moi !
Adulte, ça donne ça :

J'ai nommé celle-ci Nadine M., en hommage à sa finesse.

La seconde, à l'allure plus ramassée, est une larve d'Anisoptère, groupe des grosses libellules dont le design est tout droit sorti des bureaux du célèbre fabricant de camions Saviem. Les aeschnes sont parmi les plus connues.

Pas moins goulue que sa copine précédente, elle passe elle aussi son enfance aquatique à boulotter tout ce qui ressemble à une bestiole aquatique, de la simple daphnie jusqu'au précieux petit alevin.

En revanche, ne rêvons pas : les poissons adultes, voire même juvéniles, n'ont pas grand chose à craindre de la sympathique saloperie à la réputation si sulfureuse. Les vers de vase et les daphnies sont à la base de son menu, et elle a déjà suffisamment à faire avec eux pour ne pas se compliquer la vie avec des proies plus grosses et plus vives. Les alevins, oui, les poissons, non !

Cette seconde dame a été baptisée Mauricette, en hommage à... euh... ben, en hommage, quoi !
Une aeschne adulte :


Bien sûr, on peut facilement éviter d'héberger cette mauvaise invitée en grillageant grossièrement le dessus des poubellariums, pour que les adultes ne viennent pas y pondre.
Personnellement, je ne me donne pas cette peine, pensant que tout le monde doit vivre et que ce que prélève éventuellement une larve de libellule est vraiment négligeable dans un grand poubellarium.

J'ai pu constater, en captivité, sa voracité, qui se limite à une demi-douzaine de vers de vase par jour pour une larve de 2 cm. Une fois son festin avalé, les proies peuvent sans problème venir lui chatouiller le museau, sans aucun risque, puisqu'elle n'attaque jamais sans voir faim. Toute la différence avec le loup face aux troupeaux de moutons, qui peut parfois tuer davantage qu'il ne mange, excité par l'abondance des proies.

Bref : les larves de libellules sont des prédateurs, mais sans grand danger pour les poissons adultes. Elles ne sont un problème que si on veut obtenir des alevins, mais une vision « naturaliste » du poubellarium les tolère finalement, en se disant qu'elles ne sont pas si terribles que ça, et qu'elles sont bien moins redoutables qu'un héron qui viendrait pêcher dans nos poubelles ou nos bassins !

5 commentaires:

NcHm a dit…

(...) Nadine.M pour sa finesse !!!! hahahaha bien "ouèj" Mr.Mattier. Nous restons dans le milieu aquatique et des poissons en s'invitant à une criée !! ;)

Gloire au grand Poubellarium Cosmique !!

Nchm @ PiNc

Cha' a dit…

C'qu'elle est belle Mauricette ! ^-^

Sinon, est ce que tu sais si elles peuvent s'attaquer aux crevettes ?

Cha' (du PiNc aussi !)

Administrateur a dit…

Salut les enfants, content de vous retrouver !

@ Cha' : oui, j'en suis convaincu. Les petites crevettes font pile la bonne taille !

Nath a dit…

Je confirme pour les crevettes, à priori, mêmes les adultes, j'ai une colonie de débutante crevettes qui a fait les frais d'une larve rentrée avec de la nourriture vivante...

Mattier, il y a une coquille dans ton texte, emporté par ton envie de nous passer le virus de la nourriture vivante, tu as écrit "larves de moustiques" à la place de larves de libellules" :)

Administrateur a dit…

Bien vu, Nath, je corrige ! Merci.
Avec toutes ces larves de Mauricette, on s'y perd...