mardi 13 mars 2018

Croissez et multipliez !

Il y a des bonnes et des mauvaises nouvelles en ce début de mois de mars...

D'abord, malgré une fin d'hiver très rigoureuse, Mauricette a survécu et est en parfaite santé.

Maintenant, les bonnes nouvelles.

La vague de froid qui a duré deux bonnes semaines a bloqué toutes les expéditions d'Aquazolla.
Merci donc pour votre patience, puisque vous avez dû attendre vos bestioles et plantes jusqu'au redoux. C'était ça ou vous mettre au sorbet aux aselles !

Mais le redoux est là et bien là, et les expéditions ont repris la semaine dernière.

Dehors, les poubellariums sont bel et bien réveillés.
Le plancton a démarré son développement. On ne peut pas encore parler d'explosion, puisqu'on n'a pour l'instant qu'une eau légèrement verte ou une surface vert-bleue constituée d'un très fin film de cyano-bactéries.

Je vous recommande vraiment d'aller voir vos poubellariums tous les jours en ce moment. Il s'y passe des choses qui peuvent s'accélérer en quelques jours, à tout moment.

Les premiers cyclops sont là et bien là. Encore quelques jours ou semaines et ils grouilleront littéralement en surface.

Pourquoi ne pas y jeter, d'ailleurs, un morceau de peau de banane, de pomme, une poignée d'herbe séchée... pour ensemencer. Les infusoires en profiteront et la chaîne évolutive démarrera.

Quelques daphnies et ostracodes pourront alors être introduits, puisqu'ils auront de quoi se nourrir.

J'ai installé des nouveaux poubellariums de 80 litres à l'automne, tout neufs.
Quelques feuilles mortes dans chacun d'entre eux, une dizaine de daphnies, et l'hiver est passé dessus.
Aujourd'hui, plusieurs mois après, les daphnies commencent à se développer, l'eau verdit et la vie est prête à s'installer. j'y ai même trouvé quelques vers de vase, signe que quelques chironomes ont trouvé l'occasion d'y pondre, sans doute juste avant l'hiver.

Ces poubellariums, quand j'y placerai des poissons cet été, seront déjà vivants et stables, bien plus que si je les remplissais maintenant.

Les aselles, en ce moment, sont énormes et chargées d’œufs. Elles vont mourir, ayant atteint leur dernier stade, et la nouvelle génération va les remplacer.

Même les Tanichthys du bassin commencent à se remuer un peu plus, eux qui ont passé février sous la glace !

Bref, ça va maintenant aller très très vite.
Votre nourriture vivante, vos élevages de bestioles et vos poubellariums à poissons pour l'été se préparent maintenant.

Aucun commentaire: