mardi 29 avril 2014

Joli bassin ET Poubellarium : la technique du leurre !

Afin de détourner l'attention de Mauricette de ma nouvelle installation secrète (voir ici !), j'ai employé la technique bien connue du leurre.

C'est-à-dire que je lui ai construit un joli bassin aquatique pour "son corps de sirène", afin qu'elle puisse bronzer au bord de l'eau, parce qu'elle le vaut largement.

Voici donc le chantier en cours, destiné à l'éblouir et à l'empêcher d'aller voir au fond du jardin...


Ce que la bestiole ignore (ce n'est qu'une bête, hein), c'est que ce bassin est surmonté de 4 poubellariums, et qu'il est également un poubellarium géant en lui-même !

Je vous laisse admirer les chiffres :
1 poubellarium de 210 litres contre le mur, 3 poubellariums de 80 litres formant deux étages descendant vers un petit bassin tout joli de plus de 750 litres selon mes calculs.

Pour éviter les noyades de visiteurs nocturnes, les poubellariums de 80 et 210 litres contiennent des parpaings coupés et entassés. Les cavités des parpaings ont reçu un peu de terre de jardin et des plantes aquatiques y ont été plantées.
Le bassin, lui, héberge des massettes et iris d'eau, entre autres plantes de faible profondeur. Le point le plus profond fait 65 cm.
Quelques fragments de myriophylle flottent, en attendant de prendre racine quelque part s'ils le veulent.

Côté poissons, ce sont actuellement 14 Microrasbora galaxy (le nom a changé, mais j'avoue ne pas suivre l'actualité chaque semaine !) qui profitent du lieu. Depuis leur introduction, la température de l'eau a varié en surface de 14 à 20 °C suivant la météo. C'est largement suffisant pour eux pour l'instant, puisqu'ils ont passé l'hiver au froid.
On y trouve bien sûr aussi quelques milliards de daphnies, des gammares, des aselles, des planorbes... bref, tout le petit monde habituel.

Mais surtout, j'ai choisi pour le bassin de Mauricette une variété de crevettes dont la couleur révèle mes sentiments, parce que je suis un romantique, moi... Ce sont des Black Sakura, noires comme un enterrement première classe !



J'ai trouvé que le message était adéquat. Si elles se reproduisent, je le prendrai comme un signe favorable du Grand Poubellarium Cosmique, annonçant des lendemains meilleurs. Elles ont passé l'hiver dehors et semblent en pleine forme pour attaquer la saison.

Bref, tout ça prend vie depuis deux bonnes semaines. On y a même vu une invasion de collemboles Isotoma nivalis, probablement chassés de la terre environnante par la pluie des derniers jours.
Une première libellule est venue repérer les lieux : les galaxy n'ont qu'à bien se tenir, il risque d'y avoir des colocataires redoutables dans quelques mois !

Pour l'instant, les galaxy restent très discrets et immobiles, température oblige, mais je compte sur le printemps pour les faire pondre, qui sait ?

3 commentaires:

ptiJo a dit…

Cool ! Le bassin arrive chez le Gourou.

Ça me motive bien pour sortir mes galaxy cet été moi. Dans mon modeste bassin, mais dehors quand même :p

Administrateur a dit…

Oui, les galaxy ne sont jamais que de "petits Danios" ! Ces poissons ne sont pas frileux pour deux sous et je les maintiens en ce qui me concerne comme des poissons d'eau froide, en intérieur sans chauffage.
Les miens descendent jusqu'à 14-15°C sans problème.

ptiJo a dit…

Bon bah c'est vendu. Dès que la journée passe à 20°C, ils sortent sur le balcon ! J'vais faire en sorte que le bocal soit plein de bon miam d'ici fin Mai.
Merci patron !