mardi 21 mai 2013

6 Microrasbora galaxy à la poubelle !

Allez, c'est pas parce que l'eau est à 12°C au jardin qu'on va repousser la saison.

Mes Microrasbora galaxy (alias Celestichtys margaritatus pour les connaisseurs) ont passé l'été dernier en poubellarium intérieur et l'hiver en bac plastique non chauffé, soit entre 13 et 16°C cette année au sous-sol selon les mois.
C'est un petit poisson très à la mode et tout joli :

Mais bon, derrière sa réputation de poisson fragile, surtout due à son prix élevé, ce n'est jamais qu'un tout petit et tout joli danio

C'est pourquoi j'ai décidé de sortir cette année mes 6 individus et de leur offrir un 300 litres planté, en espérant qu'ils auront envie d'y pondre.

La première étape, là encore, est de sortir les petits monstres dans leur bac plastique (5 litres seulement) pour les habituer déjà à la lumière du dehors :

Il y a apparemment des mâles et des femelles dans la petite bande et tout le monde est en pleine forme après cet hiver au froid et presque sans manger.

Mon pari est que l'abondance soudaine de nourriture vivante et de place va les rendre lubriques et assoiffés de sexe, va faire d'eux de véritables bêtes d'amour, en espérant voir apparaître enfin mes premiers petits alevins galaxy en surface aux beaux jours.

Je vais pour cela les placer dans un poubellarium de 300 litres (comme les Tani), soit 50 litres brut par galaxy ! Z'ont pas intérêt à la ramener après ça, c'est le très très grand luxe.

Les plantes que l'on voit, dont les racines flottantes servent de support à diverses algues filamenteuses et autres lentilles d'eau, sont des Typha angustifolia, variété de massettes supportant très bien l'hier dehors dans nos régions. Leurs feuilles dressées peuvent atteindre 1,50 à 2 mètres de haut, et leurs racines forment un fouillis très serré hébergeant en toute saison des bestioles et du zooplancton très varié. Si un alevin se retrouve là-dedans, je vois mal ses parents aller le boulotter !

Comme d'habitude, acclimatation très rigoureuse et très lente, avec des petites étapes d'ajout d'eau du poubellarium dans le bac des poissons, qui frétillent à l'idée d'aller dans le grand bain :

Au bout d'une heure ou deux de purgatoire, il n'y a plus qu'à leur donner l'accès au paradis !

Et là, comme ce ne sont pas vraiment des poissons de surface, je dois avouer que je n'ai plus la moindre nouvelle d'eux depuis une semaine qu'ils sont dans la cour des grands.

Ils doivent être en train de se gaver de bestioles bien grasses et hyper-variées, ce qui, je l'espère, les préparera à une reproduction printanière naturelle et abondante !

On verra ça, j'en rêve depuis si longtemps...

8 commentaires:

violet frédéric a dit…

Bonjouuur,
je comprends pas comment les Galaxys (Danio margaritatus est leur dernier nom), peuvent bien vivre dans 5L sans plantes (autres que le tout petit bout de cérato de la photo), pour leur apporter de l'oxygène et consommer les pollutions...
J'en élève en spécifique, ils pondent à 24°, uniquement dans des mousses (genre Java), et raffolent de leur oeufs. Plus il y a de mousse, et plus ils ne retrouvent pas leur oeufs..perso je récolte 100oeufs par mois environ pour 13 Galaxys.
PS: J'ai hâte de comprendre et mettre en pratique l'aquarium naturel. Je suis extrêmement fan de ce que tu fais !!!

Clarky a dit…

Même question. J'aimerais beaucoup passer à du sans filtre, mais quand je vois le b... euh, désordre que ça fait dès que je mollis sur les changements d'eau, j'ai un peu peur.

Est-ce qu'il y a quelque part une liste des bacs d'hiver avec leur population ?

marsudor a dit…

Bonjour,
Oh mon dieu c'est trop bien!
Je pense que je vais tenter le poubelarium de balcon. C'est mes voisin d'en face qui vont être content! D'après ton expérience peut-on se contenter d'une poubelle d'une vingtaine de litres? Les galaxys à 25°c ca marche pas mal aussi. J'ai des repros en permanence...
Sinon, c'est vrais que l'on ne se connait pas trop, mais je me permet quand même... on a monté avec un ami un réseau social pour aquariophiles (ou poubelariophiles d'ailleurs). Le but est d'avoir un profil sur lequel partager les aquariums, les photos et leur historique par la même occasion. Cela permet de suivre ensuite les aquariums qui nous intéresse pour suivre les mise à jour, les repros etc... Pour un monsieur comme toi qui conduit des dizaine d'expérience différente cela permettrait de classifier les differents projet et d'en faire une source passionnante pour les lecteurs. Au delà de ça, on se lance tout juste, et tout commentaire concernant ce site ou aide sera la bienvenue.
Je me permet donc de te mettre le lien du site: www.fondudubocal.com. Moi je suis MARSUDOR sur le site, n'hésite pas à me "suivre"!
A bientôt j'espère.

Balconnette a dit…

Bonjour,
une petite question :
Je suis parisienne et j'aimerais lâcher mes guppys endler assoiffés de larve de moustique et autre daphnie mais je sais pas si au vu des températures ce serait judicieux.
T'en pense quoi ? Devrais je attendre la mi-juin ?
Merchien d'avance ! :D

Jeanmi a dit…

Moi je voudrais savoir comment cuisiner mes guppys, en friture ou au court-bouillon ?

dede44 a dit…

bonjour, je viens ici un peu en intrus, mais je serais intéressé, une fois la belle saison passée, de savoir comment s'est conclue cette aventure?...
merci pour ces partages d’une autre aquariophilie...

Mathieu a dit…

Super article je réfléchi à tenter l'expérience avec les miens.

éliane a dit…

Je viens de découvrir ce blog en faisant des recherches sur les Tanichtys albonubes (j'en possède 3 , en compagnie d'un Betta ) et je suis ébahie !!
Plein d'humour et pertinent , ce blog dédramatise l'aquariophilie ( que je trouvais un peu compliquée , du haut de mes 14 ans ) ...
J'adore !!