jeudi 28 juillet 2011

Les aselles, reines des ordures !

On connaît de mieux en mieux les aselles en aquariophilie et leur rôle efficace de détritivores.

Les aselles sont des crustacés (famille des crevettes) apparentés aux cloportes auxquels elles ressemblent beaucoup. Pas beaucoup plus jolies ni plus intelligentes !

Les aselles sont très répandues dans les mares, où elles se nourrissent de végétaux en décomposition, voire de cadavres tombés au fond. En effet, les aselles sont incapables de consommer le moindre tissu vivant. Elles sont donc précieuses, puisqu'elles font le tri, sur une même feuille par exemple, entre la partie saine et la partie morte, ne mangeant que ce qu'il faut et épargnant le reste.

D'où l'idée de certains killiphiles, voilà quelques années, d'utiliser les aselles dans les bacs où ils conservaient leurs œufs. Les aselles s'empressaient de faire disparaître les œufs non fécondés, morts, atteints par la moisissure, et protégeaient ainsi les autres, vivants, de toute contamination toujours à craindre. Les œufs vivants étaient même nettoyés régulièrement de tout fragment de détritus tombé à leur contact. Le pied !

Voilà donc une bestiole qui fait le même travail que celui qu'on attend de nos escargots, mais sans les dégâts qu'ils occasionnent parfois aux plantes et aux œufs.

Alors, pourquoi continuer à utiliser les escargots ?

Tout d'abord parce que la biodiversité est importante et qu'il vaut mieux multiplier les espèces de bestioles qu'en supprimer... mais aussi parce que les poissons ont une fâcheuse tendance à aimer dévorer les aselles ! Les adultes parviennent parfois, si la plantation est très dense, à survivre. Un peu de mousse de Java, de Ceratophyllum ou de Najas, et le tour est joué. C'est ce qui se passe dans la plupart de mes bacs, où les aselles côtoient très discrètement les poissons (surtout ne pas péter !!!).
Mais les petites aselles, elles, servent souvent de déjeuner aux poissons, qui les préfèrent à leurs aînées. Un peu comme les cloportes dont les petits sont tendres alors que les adultes sont trop coriaces pour nos poissons.

De nombreux passionnés de bassin ont résolu le problème en plaçant les aselles dans un compartiment dédié de leur filtre, où elles peuvent assurer leur rôle de dégradation des détritus (feuilles mortes et autres) tout en restant à l'abri de l'appétit des poissons. Bien sûr, quelques individus s'échappent et c'est tant mieux. Elle serviront de nourriture vivante et s'installeront même parfois dans le bassin dans des recoins discrets.

Pourquoi ne pas réfléchir à une semblable utilisation en aquariophilie ? Les aselles interviennent juste avant les ostracodes dans la chaîne de dégradation des déchets, préparant ainsi le travail des bactéries du filtre et du bac. Je pense qu'il faudrait réfléchir à des systèmes de filtration biologiques qui incluraient ces bestioles, leur permettant de vivre et se multiplier à l'abri.

Les aselles ne sont pas aussi prolifiques que d'autres invertébrés aquatiques. Elles ne pondent que peu d'œufs (environ 200 par ponte) au dernier stade de leur croissance. Mais les petits, copies conformes des adultes, sont armés pour survivre.
Pourquoi ne pas leur réserver une partie de la décante ou mieux, un bac pour elles toutes seules ? J'adore personnellement assister aux accouplements, aux combats entre mâles adultes, ou tout simplement voir une aselle muer en s'extirpant de son ancienne carapace chitineuse en se tortillant !

C'est une bestiole qu'on devrait voir dans les classes des écoles, au même titre que les tristes phasmes...

16 commentaires:

Vachekuri a dit…

Sympa l'article, une photo serait bienvenue!

Administrateur a dit…

Tout-à-fait juste !
je dois en avoir quelques-unes en réserve.
Des photos d'aselles faites maison... Faut juste que je remette la main dessus !

Anonyme a dit…

Bonjour, voila un blog qui donne le ton dès son arrivée!! Bravo.

Concernant les aselles et les ostracodes: peuvent-ils vivre dans le noir?
Les filtres et décantes étant souvent sous le bac dans le noir d'un placard!
Merci

Administrateur a dit…

Merci pour votre commentaire !

Oui, bien sûr, les aselles et les ostracodes adorent les ambiances sombres. Le fond d'une mare est très peu éclairé. la preuve en est que, au-delà du bord, dès que la profondeur augmente un peu, on trouve très peu de plantes. La lumière ne pénètre jamais profondément dans un point d'eau comme les aiment ces bestioles !

Marc a dit…

merci de ta réponse raide. Et, aussi rapidement, j'ai commandé de ces charmantes et utiles petites bêtes.

Marc a dit…

Pas raide la réponse, rapide...lol

Administrateur a dit…

Cher Marc,

Je te souhaite donc beaucoup de bonheur avec tes bestioles, et que vous ayez beaucoup d'enfants ! ;-)

Anonyme a dit…

Voilà encore un article qui se lit comme un roman. Bravo et pour les infos données !
Reste à trouver les aselles ?

Sapho62

Administrateur a dit…

Les aselles ?
Il suffit d'aller voir chez Abricia.com...

Sapho a dit…

Oui, j'ai commandé et reçu mes petits paquets d'aselles avec un paquet en plus pour tenter d'en élever mais suis pas sûre du résultat...
Encore merci et bravo pour vos articles

Administrateur a dit…

@ sapho :
tu as reçu une commande d'aselles d'Abricia.com ?
J'adore leur conditionnement protecteur, à chaque fois, je suis admiratif pour le type qui les compte une par une et les met soigneusement dans les sachets !
Un vrai boulot de passionnés. Franchement, je les recommande parce que je suis conquis par leur professionnalisme et leur gentillesse.

Sapho a dit…

oui,c'est un boulot de passionné je le pense également, en tout cas la livraison a été rapide et les sachets bien faits... je tente avec un paquet de les élever à part, on verra le résultat... et comme dit l'histoire "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" (lol), en j'espère..
Je me pose une question, serait-il possible de les élever avec des artémias ?

Administrateur a dit…

@ Sapho...

Non, les aselles ont la propriété de ne pas manger le moindre tissu vivant !

Alicia a dit…

Toujours pas de photo ? ^^

Anonyme a dit…

Bonjour!
J'aimerais savoir s'il est possible de faire un aquarium naturel dans un 20 litres?
Si oui avec quel type de micro faune (aselles ou quel autre type de bestioles?)
Aussi, j'ai un etang pres de chez moi, est ce que je peux recuperer des bébettes? Si oui, comment?

Unknown a dit…

Mettre des fines tranches de pomme de terre . et vous verrez elles en rafole